Gemischtes

La résignation de mes concitoyens ne cesse de m’étonner. Ils ont l’impression de vivre dans un pays en déliquescence où rien ne peut changer, où il ne peuvent rien améliorer, où ils se referment sur quelques certitudes tristes. Je ne comprends pas – et ça me fait bouillir.

***

Cet état d’esprit est en plus incompréhensible. En France, il y a plus de jeunes qu’en Allemagne, la formation est encore pas trop mauvaise, gratuite et accessible. Cela devrait bouillonner d’idées, et on ne devrait regarder avec pitié les pauvres Allemands vieillissants. C’est pourtant l’inverse qui se produit, et je ne comprends toujours pas.

***

Le printemps arrive. Il manque les bourgeons berlinois, le premier souffle d’air pur et frais, le soleil matinal. Mais j’ai la chance d’habiter désormais dans la seule rue plantée d’arbres, mes rosiers frémissent sous les premiers chants des moineaux préparant leur parade.

***

Évidemment quand on profite de la première douceur pour mettre une jupe, il y a toujours un gros lourdaud pour te le faire remarquer. Paris…

***

Au supermarché on trouve du caviar d’aubergines. La baguette est exquise. L’ail vient de Toulouse, l’agneau était du Lot. Oui, c’est cher, mais qu’est-ce que c’est bon.

J’ai tellement envie de retourner à Rome!

Tags: , ,

5 comments

  1. Le Parisien Liberal’s avatar

    Joli morceau d’optimisme ! Et rien n’est écrit, la France n’est pas qu’ un pays en déliquescence où rien ne peut changer, et où nous ne pouvons rien améliorer !
    Bon avant-printemps à tous :-) !

  2. JM’s avatar

    Ça devait être bon ce festin !! Quelle chance !
    T’inquiète, chez nous aussi les bourgeons tardent à faire leur apparition… Les plantes de mon balcon son toutes brunes et ratatinées, elles m’ont pas survécu aux -20…

  3. philippe’s avatar

    vive la jupe!! et le short tres court!
    Ici sur la cote Australe, je n’ai jamais vu de si courtes vêtues… je n’ose pas imaginer cela a Paris! ;)

    Quand a la déliquescence, en effet, vu d’ici je ne comprend même pas la non réaction collective, a croire vraiment que c’est chacun pour soit, les syndicats sont vraiment a la botte, l’opposition officielle finalement a l’air de se complaire dans le modèle, bref pas très appétissant pour l’avenir du pays.

  4. pmo’s avatar

    le style « marécageux » que prend notre vie social et politique laisse présager des lendemains plus « radicaux » ?
    Les consultants en finances sont eux plus directs : en Septembre ça va pêter !
    La France se cherche……

Comments are now closed.