Tschüss, Herr Präsident

C’est fini pour Christian Wulff. Enfin! Il a attendu que le parquet d’Hanovre demande la levée de son immunité pour, le dos au mur, accepter de démissionner.

Sa situation était intenable, d’après les observateurs politiques allemands, la chancelière lui a montré la porte. Mais c’est aussi un camouflet pour son choix: au lieu de prendre Joachim Gauck, un pasteur est-allemand reconnu pour sa probité, elle a choisit comme président un ancien jeune loup de la politique et puissant maître de la Basse-Saxe.

Bref, Wulff est parti, sans s’excuser, sans reconnaître avoir fait des erreurs inacceptables. « Ich habe Fehler gemacht », a-t-il dit ce matin, mais dans sa voix, cela sentait plutôt comme « des erreurs de communication ».

bye bye, monsieur le président.

Tags: , , , , ,

6 comments

  1. Matthias’s avatar

    Da kann die Öffentlichkeit jetzt hoffentlich bald wieder über Bedeutsames diskutieren…

  2. Fred’s avatar

    Finalement, il est parti! Le prochain sera-t-il un president « d’union », quelqu’un qui plaira aux deux partis principaux? N’y avait-il pas eu un choix partisan de la part de Merkel avec Wulff? J’avoue qui je suis cela de tres loin, mais apparemment, Angela devrait etre satisfaite d’avoir un boulet en moins, non?
    Il parait qu’un nouveau verbe existe en allemand: wulffen, « obtenir quelque chose sans le payer »…

    1. JM’s avatar

      Ah non, Fred, il ne faut pas s’emmêler les pinceaux ! Wulffen ça veut dire  »engueuler quelqu’un au téléphone », et en particulier en lui laissant un message incendiaire sur sa messagerie vocale. Faut pas tout confondre hein :-P

      1. Fred’s avatar

        disons que le verbe aura deux sens… :)

  3. MademoiselleK’s avatar

    un enfoiré de plus, mais au moins un enfoiré qui quitte le pouvoir…

Comments are now closed.