mais noir quand même

You are currently browsing the archive for the mais noir quand même category.

« -Que se passerait-il en RDA s’il n’y avait plus de Stasi? Du chômage »

Un projet intéressant à regarder: DDR-Flüsterwitze Videoprojekt. Ou comment l’humour fait supporter la dictature!

Allein!
Die Welt hat mich vergessen
Ich hänge rum!
Hab’s bei allen verschissen
Ich sitz’ zu Hause
Keine Lust zu gar nichts!
Ich fühl’ mich alt
Im Sumpf wie meine Omi:
Ich schalt’ die Glotze an
Die Daltons Waltons, everyone
Ich glotz’ von Ost nach West, 2, 5, 4
Ich kann mich doch gar nicht entscheiden,
Ist alles so schön bunt hier!
Ich glotz’ TV (sie glotzt TV)
Ich glotz’ TV (sie glotzt TV)
Wau!
Ich bin so tot!
War das nun schon mein Leben?
Meine schöne Phantasie!!
Meine Schaltstellen sind hinüber
Ich schalt’ die Glotze an
Happiness, Flutsch-Flutsch! Fun fun!
Ich glotz’ von Ost nach West 2, 5, 4
Ich kann mich gar nicht entscheiden,
Ist alles so schön bunt hier!
Ich glotz’ TV (sie glotzt TV)
Ich glotz’ TV (sie glotzt TV)
Yeah!
Ich krieg’ne Meise weil
Na, ich fass’ kein Buch mehr an
Literatur?? Kotz kotz uuuuaah!
Da wird mir übel
Und die Arztromane hab’ ich mit zwölf hinter mich gebracht
Mann, bin ich belesen!! Ej!
Und die Erfrischungswaffeln sind ausgelaufen, würgwürg Nürck
Und diese Scheissschokolade macht einen fetter und fetter
Und fetter und fetter und ach!
Ich schalt’ die Glotze an
Happiness, Flutsch-Flutsch! Fun fun!
Ich glotz’ von Ost nach West, 2, 5, 4
Ich kann mich doch gar nicht entscheiden,
Ist alles so schön bunt hier!
Ich glotz’ TV (usw)
TV TV TV TV ist eine Droge
TV macht süchtig!
BOUOOUOOUOMMMMM!

Tags: , ,

Dans ces grands temps de germanophobie* triomphante, j’apporte ma pierre à l’édifice. Oui, nous sommes différents (très), et non, tout n’est pas parfait chez les Allemands. Tous le monde le sait, les Allemands n’ont aucun goût, c’est pourquoi ils portent des chaussettes blanches dans leurs sandales. Peut-être surtout pour cacher leurs écailles vertes d’envahisseurs.

Bref, quelques jours chez nos ennemis héréditaires m’ont remis les idées en place. C’est vrai, que de violences cachées sous les paroles faussement innocentes de O du Fröhliche, répétées comme un mantra dans les dangereux marchés de Noël :

Les marchés de Noël, parlons-en: c’est juste un moyen d’endoctrinement populaire. On saoule les enfants dès l’enfance au vin chaud, on les engraisse au rôti de porc et à la choucroute avant de les envoyer conquérir l’Europe à coup d’exportation menaçantes.

Ceci est le vaisseau héliporté que les Germanisseurs ont mis au point pour mettre l’Europe au pas du vin chaud et des saucisses.

Ceci sont des boulons, des clés à molette, mousquetons, marteaux usw. en chocolat. Pour apprendre aux petits Allemands les rudiments techniques du sabotage des industries étrangères.

Il n’est donc pas étonnant de constater un certain nombre de différences flagrantes, qui nous rassurent: oui, nous sommes différents (ouf!).

On peut par exemple louer l’initiative de cette petite entreprise française qui essaye de changer les Teutons de l’intérieur :

(J’adore la fin: « …afin que le fait de boire de l’eau devienne une habitude ». Mais alors, question: que boit l’enfant allemand normalement?????)

Et puis ceci, c’est vrai, ce symbole de nos différences: l’argent. Alors que nous, nous jetons tout par les fenêtres comme des Français superficiels, pendant que la Parisienne investit dans le cuir de ses bottes, l’Allemande apprend à placer ses futurs Deutsche Mark dans des obligations d’état. Cette page vient de l’édition de décembre du magazine Freundin, j’avoue, j’ai hâte de lire Marie-Claire m’expliquer le fonctionnement du fonds de sauvetage européen!!!

*Je n’ai jamais entendu un Allemand employé le terme de « Frankophobie » ou « Franzosenhass ». Décidemment, nous ne sommes pas pareil.

Tags: , , , , , , , ,