Prends-toi-z-en main

You are currently browsing the archive for the Prends-toi-z-en main category.

C’est un mot qu’on utiliserait jamais en français: « aliénation ». Cela à une sonorité bizarre et rappelle la folie. L’Entfremdung, par contre, est claire comme de l’eau de roche. Les choses les plus proches nous apparaissent distantes, peu à peu on s’éloigne, on ne comprend plus, on a changé et l’on devient étranger à son entourage, à ses amis, à son passé.

Depuis que je suis arrivée à Paris, j’ai beaucoup perdu. Le temps d’abord, puis des amis dont je me suis définitivement éloignée, et bientôt le fil sera rompu. Mon métier m’est devenu un étranger aussi, je le ne comprends pas et ne m’y intéresse plus. Les débats autour de moi ne me touchent pas, et mon pays n’est plus vraiment le mien. Je ne l’aime pas tel qu’il est.

En Allemagne j’avais le statut d’expatriée: on a l’avantage énorme de voir ce qui s’y passe de l’extérieur, sans prendre parti. Je fais exactement la même chose ici.

Je regardais toute à l’heure la vidéo du Spiegel sur ceux qui sautent le pas et décident de devenir allemands. C’est douloureux d’acquérir une nouvelle identité, même si elle ne change rien sur le fond. C’est dur de disparaître.

Mais parfois, il faut laisser couler.

C’est beau Berlin, non?

PS: je tiens à présenter mes excuses au lecteur désorienté par la faiblesse de mes propos et l’indigence de mon écriture. Depuis que je n’écris plus, j’ai perdu le pli de la formule percutante et de l’idée originale. Retour au plus vite à la normale, j’y travaille d’arrache-casse-pied.

Tags: