bombe

You are currently browsing articles tagged bombe.

Contexte : depuis deux jours Günther Grass se fait assassiner dans les pages des journaux. Le prix Nobel de Littérature, grande conscience de la gauche allemande et ancien SS, a publié dans la Süddeutsche un poème sur la menace atomique entre Iran et Israël. Le texte, plus ou moins inbittable, vous est proposé ici en traduction française et littérale, une exclusivité mondiale -voui voui voui- réalisée de traviole par votre serviteuse qui, définitivement, n’est pas douée pour la version. En même temps la bombe A se révèle étonnamment peu poétique, donc c’est pas que de ma faute.

Le texte fait polémique surtout parce que Grass a tu son engagement dans les SS pendant plus d’un demi-siècle, mais là ressent visiblement un besoin irrépressible de s’exprimer -cette traduction bancale pourrait vous aider à juger vous-même si c’était une bonne idée. Le texte original est ici.

Pourquoi tais-je trop longtemps,
Ce qui est visiblement et a été déjà
Testé lors de manoeuvres, à la fin desquelles nous, survivants
Ne sommes que des notes de bas de page.

C’est le droit prétendu d’attaquer
Qui est assujetti à une grande gueule
Et qui pousserait à une joie organisée
De pouvoir supprimer le peuple iranien
Parce que chez cette puissance la fabrication
D’une bombe atomique est supposée.

Mais alors pourquoi m’empêche-je
De nommer par son nom ce pays
Dans lequel depuis des années -même si c’est en secret-
Un potentiel nucléaire de plus en plus important est disponible
Mais hors de contrôle, parce qu’aucune vérification
N’est possible?

Le silence général autour de ce fait
Auquel mon silence s’est soumis
Je le ressens comme un mensonge pesant
Et une contrainte, qui laisse entrevoir une punition
Dès qu’il est rompu ;
Le verdict d’ « antisémitisme » est courant.

Mais maintenant, parce que, de mon pays
Des crimes originels
Qui sont sans équivalents
Repris encore et encore et discutés
De nouveau, et de façon purement factuel, même si
Présentée avec des lèvres lestes comme une réparation
Un nouveau sous-marin doit être livré à Israël
Dont la spécialité est que les têtes explosives à anéantissement total
Puissent être orientées vers l’endroit où l’existence
D’une seule bombe atomique n’est pas prouvée
Mais soit utilisé pour faire peur
Je dis, ce qui doit être dit.

Pourquoi me suis-je tu jusqu’à présent?
Parce que je pense que mon origine
Qui est marqué de façon indélébile
Interdit d’exiger que ce fait soit exprimé comme une vérité
Au pays d’Israël, auquel je suis relié
Et veut continuer à l’être.

Pourquoi ne dis-je que maintenant,
Vieilli et avec ma dernière encre:
La puissance atomique d’Israël met en danger
La fragile paix mondiale?
Parce qu’il faut dire
Ce qui pourrait être trop tard dès demain;
Aussi parce que nous -en tant qu’Allemand, suffisamment accablés-
Pourrions être les sous-traitants d’un crime
Qui est prévisible, et pour lequel notre complicité
Par aucun discours habituel
Ne pourrait être effacé.

Et il faut le concéder: je ne me tais plus,
Parce que je suis las de l’hypocrisie de l’Occident;
De plus on peut espérer
Que cela libèrera beaucoup de gens du silence,
Et les poussera à exiger
De renoncer à l’origine du danger reconnu
Qui en même temps consiste
A ce que un contrôle libre et permanent
Du potentiel nucléaire israélien
Et de installations nucléaires iraniennes
Grâce à une instance internationale
Autorisée par les gouvernements des deux pays.

Et seulement ainsi on pourra aider les Israéliens et les Palestiniens,
Et plus encore, tous les hommes qui
Dans cette région occupée par la folie
Vivent comme des ennemis côte à côte
Et à la fin nous aider aussi.

Günther Grass, traduit par moi

Tags: , , , , , ,