Helmotzplatz

You are currently browsing articles tagged Helmotzplatz.

«Are you a couch surfer too?», demanda la jeune fille pendant qu’on nettoyait les restes d’une party de premier janvier. «Me? Nooo», répondais-je avant de me reprendre: «Well, actually I am! Sleeping on friends sofas for a week!».

Et c’est le miracle berlinois une nouvelle fois. On se retrouve à deux heures du matin en train de remettre une tétine dans la bouche d’un bébé pleurant, réveillée à 8h par une troupe de joyeuses petites filles qui veulent une histoire, perdue dans une bulle velue au fond d’un musée, mangeant éthiopien pour leur Noël avec les doigts, parlant latin chez l’italien, anglais avec une Américaine mariée à un Tchèque, allemand avec un apprenti réalisateur, achetant des livres à un neurobiologiste, finissant un gilet pour un bébé-ours, s’essayant à l’accordéon, dormant pas assez ou trop longtemps, demandant à Wulff de partir sous la pluie, croisant une amie les pieds dans l’eau, posant pour le journal ou lisant dans un appartement trop grand.

Cette ville est grise, triste, calme et vide. Elle est folle, géniale, mystérieuse, secrète. Elle est pauvre et riche, prussienne et internationale, touristique et inquiétante, nazie et jugendstil. On l’aime et on veut partir, on veut rester et on ne peut pas. Elle est surtout pleine de gens extraordinaires et qui sont mes amis, et c’est la meilleure chose du monde.

Tags: , , , , , ,